Développer la confiance en soi grâce à la PNL

avoir_confiance_en_soi_01

Développer la confiance en soi grâce à la PNL

Il m’arrive souvent de rencontrer des personnes qui veulent se sentir plus confiante, qui me demande « j’aimerais avoir confiance en moi » . Oui, ok ! Mais qu’est-ce que la confiance pour vous ? Et dans quel(s) domaine(s) avez-vous besoin de plus de confiance? On voit beaucoup de choses sur Internet et dans les livres de très intéressant mais chacun va avoir une définition différente de la confiance, certains vont penser énergie, dynamisme, culot, réussite, affirmation de soi, sécurité, harmonie, calme, sérénité … ou un mélange de ces différentes ressources. Quand on décide d’«avoir plus confiance en soi», l’important est de déterminer un objectif ( tels que : être plus à l’aise socialement, parler en public, s’affirmer professionnellement, savoir gérer des conflits…).

J’ai moi-même été confronté à cette envie de me sentir plus en harmonie avec moi-même, faire ce que je veux d’une manière fluide et avec beaucoup plus d’aisance. Dans la musique, sur scène ou devant un jury, il m’est arrivé de nombreuses fois de perdre mes moyens, de me sentir « nul » accompagné de ce sentiment de mal-être et un jour, j’ai décidé de me prendre en main et de travailler sur ce blocage. En étudiant la PNL, j’ai travaillé sur des exercices que j’ai pu moi-même expérimenter. Ces techniques s’avèrent très efficaces et je vous propose de les partager avec vous. Elles reposent sur la physiologie, la visualisation, les ancrages, les croyances et les actions.

La physiologie

Tout d’abord, pour retrouver une première sensation de confiance, le fait de modifier sa posture et sa respiration va influencer l’état dans lequel on se trouve. Un des présupposés de base de la PNL dit que « Le corps et l’esprit font partie d’un même système cybernétique », agir sur votre corps changera votre état interne et inversement, changer votre façon de penser influencera votre état physique.
Je vous donne un petit exercice pour mettre en pratique cette théorie : redressez-vous, remontez les épaules, mettez-vous droit, respirez profondément avec le ventre pendant quelques secondes (10 inspirations/expirations), regardez droit devant vous et souriez (une vraie banane).
Vous sentez ce qui se passe en vous ?
Si, dans le cas contraire, vous laissez retomber les épaules, regardez le sol, traînez des pieds, bloquer la respiration, vous vous sentirez déjà moins bien, n’est-ce pas ?
La posture va permettre à l’énergie interne de mieux circuler et la respiration va stimuler cette énergie. D’autre part, le sourire va permettre au cerveau de libérer de l’endorphine (hormone du bien-être) dans le corps. Si vous avez du mal à sourire sur commande, imaginez un moment agréable de votre vie qui vous a fait sourire (vos dernières vacances, un paysage relaxant, une blague, un film, une expérience positive, penser à un de vos proches…). Faîtes cet exercice 2 minutes au lever le matin et vous verrez que votre journée sera différente.
A cela, la visualisation d’une bonne journée positive peut renforcer cet état de confiance.

La visualisation

Visualiser son objectif atteint va être une technique qui va stimuler votre Inconscient. Le cerveau ne faisant pas la différence entre le réel et l’imaginaire, le fait de visualiser que vous avez atteint votre objectif va renforcer votre confiance. Et inconsciemment, vous allez tout mettre en œuvre dans la vie réelle pour vous diriger vers cet objectif. Voici un petit exercice pratique :
1- Déterminez un objectif
2- Projetez-vous dans cet objectif atteint, visualisez, entendez et ressentez chaque seconde, imaginez et vivez cette scène comme si vous étiez.
3- L’objectif est passé, projetez-vous quelques jours après la situation, visualisez, entendez et ressentez le bien-être qui en résulte! L’expérience est acquise. Respirez profondément et laissez la sensation se diffuser dans tout votre corps.
A cela peuvent s’ajouter les ancrages pour se reconnecter à des états internes positifs et aidants.

Les ancrages

Un ancrage est un stimulus externe ou interne qui déclenche automatiquement une réaction émotionnelle, comportementale et/ou cognitive. Les ancrages sont omniprésents dans nos vies, on réagit tous d’une manière unique à une musique, une odeur, la vue d’un paysage ou d’un objet. Un ancrage va permettre de se connecter à un état particulier. On a tous des ancrages réflexes, comme s’arrêter au feu rouge sans avoir besoin de penser à freiner. Les sportifs de haut niveau utilisent ces ancrages également pour renforcer leur confiance, détermination et l’esprit de compétition. On peut observer chez eux certains gestes, certaines actions qui vont réactiver une ressource utile pour affronter la situation.
L’exercice que vous propose est maintenant de vous connecter à un moment où vous étiez à l’aise, confiant… en fermant les yeux, prenez une grande inspiration et revoyez la scène, le décor, si vous étiez seul ou en présence d’autres personnes, renforcez les couleurs, les lumières, écoutez les sons, les silences, les voix, les bruits et ressentez comment vous étiez à ce moment là, faîtes remonter cet état (positif bien-sûr) et diffusez-le dans tout le corps. Quand vous vous sentez dans cet état désiré, faîtes un geste (serrer le poing, coller le pouce et l’index…) pour l’ancrer . Respirez bien profondément et maintenez le geste quelques secondes. Ouvrez les yeux et revenez à l’état présent.
Cet ancre pourra être réactivée à tout moment. Pour la conserver dans le temps, il est préférable de la stimuler régulièrement.

Les croyances

Une autre manière d’augmenter sa confiance en soi est de se débarrasser des « mauvaises » croyances, celles qui nous limitent et de les remplacer par des nouvelles plus aidantes. Ces croyances ont eu une utilité et une intention positive à un certain moment de votre vie mais ne sont peut-être plus d’actualité et ne vous aide pas forcément à avancer maintenant. Les croyances les plus courantes sont : « Je suis nul! », « Je ne vais pas y arriver », « Je ne peux pas réussir », « Je ne suis pas capable de… » Le travail sur les croyances se fera plus efficacement et rapidement avec l’aide d’un thérapeute mais si vous les connaissez en partie, vous pouvez commencer à les remplacer par d’autres plus adaptées.
Croire en soi et en la vie va être un stimulant pour la confiance. Pour acquérir ces nouvelles croyances aidantes, changez votre façon de penser, cela agira sur votre état interne, vous pouvez dès maintenant utiliser ces bouts de phrases tels que « Je suis… », « Je suis capable de… », « J’ai le droit de… », « Je mérite… » et les remplir avec les termes positifs qui vous correspondent.
Exemples : « Je suis un très bon footballeur », « Je mérite un poste supérieur », « Je suis capable de gérer ma société » etc. libre à vous de choisir celles qui vont vous pousser vers le haut. Plus elles seront répétées et ressenties, plus il y aura de chances qu’elles prennent la place des anciennes avec le temps. Le but n’étant pas de développer de la prétention mais une croyance utile pour vous.

Passer à l’action

La dernière étape est de passer à l’action en se donnant de petits objectifs réalisables. Lancez-vous chaque jour des petits challenges (comme parler à un inconnu, demander un service, dire non…), ça vous permettra de sortir de votre zone de confort sans trop vous brusquer. Faîtes des petits pas chaque jour et vous avancerez à votre rythme. Et prenez conscience que l’échec n’existe pas, il n’y a que du feed-back. Même si c’est un peu difficile au début, dans chaque expérience que vous vivrez, vous pourrez apprendre de cette expérience et vous saurez comment mieux faire la prochaine fois. En adoptant cette vision, il devient plus facile de se lancer et de prendre des risques.
Vous pouvez même vous préparer mentalement en visualisant positivement le challenge, ça renforcera votre motivation pour passer à l’action.

Conclusion

Avoir confiance en soi est un état mais également une philosophie de vie, pour la développer, il est important de se prendre en main et de se responsabiliser. On est le propre responsable de sa vie et si vous décidez de changer, il est important de travailler dessus régulièrement. On naît tous avec les mêmes ressources et on les développe plus ou moins facilement grâce à notre environnement.
Apprenez à retrouver et à réactiver ces ressources et vous obtiendrez l’état interne que vous désirez. Pour finir, souvenez-vous que « chacun possède toutes les ressources nécessaires pour effectuer les changements désirés. ». Alors à vous de jouer !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.